Clémence – Chez machine

Bonjour !

Premier article de ce blog…

Après pratiquement un an sans coudre, je prend énormément de plaisir à revenir dans mon atelier. Et je n’imaginais pas me remettre à la couture et au tricot sans en partager une partie avec vous. En un an que je me suis déconnectée du monde créatif, la communauté a beaucoup évoluée, beaucoup de nouvelles marques sont arrivées (j’ai un retard considérable à rattraper) et beaucoup de blogs ont été délaissés au profit d’Instagram. Il est vrai que c’est pratique, moins chronophage (quoi que) et surtout l’échange est direct et instantané… 

Cependant, quand je recherche des versions d’un patron pour me faire une idée, quand j’ai besoin de savoir comment le modèle taille, etc… c’est vers les blogs que je me tourne… et certaines fois, je ne trouve rien… ou presque.

Donc me voilà à écrire ici pour participer moi aussi à la transmission simple et sans prétention de mes créations. Dans le but que cela profite à tous, que cela aide ou juste inspire.

Voilà pour le pourquoi du comment, si vous souhaitez en savoir d’avantage, j’ai créé une page qui suis-je que je vous laisse lire et la petite icône en forme de lettre en haut permet de me contactez pour vos questions…

Passons à l’essentiel de cet article : ma robe clémence.

Il s’agit du patron Clémence de Chez machine. Je l’avais acheté suite à une promo ou elle était à 1 euro donc une affaire ! C’est un patron pdf à imprimer chez soi. Pour infos, j’avais dans mon dossier pdf 3 choix possibles pour l’impression le A4, le A3 et le A0, de quoi satisfaire tout le monde 🙂

C’est une robe relativement droite avec encolure carrée avec un empiècement aux épaules. Il y a la possibilité de coudre des pinces dans le dos pour un effet plus cintré ou de garder une coupe plus droite. Des manches mi longues (au coude) sont prévues pour en faire un modèle intemporel à porter été comme hiver.

Pour ma part, je n’aime pas les coupes trop droites donc j’ai tout de suite penché pour la version avec pinces dans le dos. Et comme je souhaitais la coudre dans un chambray assez léger, je me suis dispensée des manches… 

Taille choisie

J’ai choisi ma taille en fonction de mon tour de poitrine en vérifiant bien dans les mesures finies du modèle que j’avais un minimum d’aisance au niveau des hanches… la mesure de la taille était moins importante puisque je pouvais régler les pinces comme bon me semble. J’ai donc coupé une T38. Les marges de coutures sont incluses…

Modifications du patron

J’ai décidé de ne pas coudre les manches. Et comme je ne suis pas une grande fan des parementures, je ne les ai pas coupés non plus. J’ai donc opté pour une finition des emmanchures et de l’encolure au biais.

Comme il s’agissait de ma première couture d’un patron de cette marque, j’ai fait une toile sommaire de la robe. Je suis ravie. Je n’ai même pas eu à modifier les pinces poitrine comme c’est souvent le cas (elles sont souvent trop haute). J’ai seulement adapté les pinces dos à ma morphologie (je suis plus petite que la stature standard). J’ai également vérifié la position des poches pour les insérer au bon endroit pour moi.

Instructions

J’ai trouvé les instructions très claires. Je n’ai pas tout suivi puisque j’ai modifié certaines finitions.

Au moment de coudre les parementures, j’ai cousu mon biais à 1cm du bord puis je l’ai replié à l’intérieur (et cousu) pour qu’il soit invisible sur l’extérieur.

Au moment d’assembler le devant et le dos, j’ai posé mon biais à cheval comme préconisé puis je l’ai replié sur l’intérieur pour qu’il soit invisible lui aussi.

Enfin, au lieu de poser les manches, j’ai cousu mon biais à 1cm puis l’ai replié sur l’intérieur.

J’ai également inséré de la dentelle entre les empiècements épaules et le dos.

Matière

J’ai utilisé un chambray gris en coton biologique acheté chez Les trouvailles d’Amandine. Je l’aime beaucoup et il est très facile à travailler.

Pour le biais, j’avais un reste de Liberty dont le nom et le magasin où je l’ai trouvé m’échappe … trop vieux… Comme je ne voulais pas de biais apparent, j’en ai profité pour me faire plaisir. 

J’aime beaucoup cette robe que je trouve parfaite pour la mi-saison et l’hiver avec une veste tricotée et des bottes. La couleur se prête plus aux saisons froides pour moi. Je trouve son encolure carrée très jolie. Peut-être aussi parce que j’ai une carrure et des épaules plutôt carrées. En tout cas, elle m’a donné envie de découvrir les autres patrons de cette marque qui me semble correspondre bien à ma morphologie.

Et vous, avez vous déjà cousu Clémence ?

A très vite ! 

Sandrine

Laisser un commentaire

Commentaire sur “Clémence – Chez machine”

%d blogueurs aiment cette page :